ACTUALITES

17 NOVEMBRE 2017 JOURNEE MONDIALE CONTRE L’EPILEPSIE : LA MESP asbl SENSIBLISE SES AFFILIES

 

 Le 17 Novembre de chaque année, le monde entier  célèbre la journée Mondiale contre l’Epilepsie, une maladie neurologique qui se traduit par une activité électrique anormale du cerveau. En tant que pathologie Neuropsychiatrique, l’Epilepsie est prise en charge par la MESP qui  travaille en partenariat avec le Centre Neuro-Psycho Pathologique de Kinshasa  (CNPP).  

Le Docteur Coco MOKULAYANGA,  médecin Conseil  de la MESP asbl file quelques stratégies aux affiliés MESP asbl.

Quelle démarche à suivre pour l’enseignant ?

Au niveau de la maison, un enfant qui fait une crise convulsive, les parents l’amènent, dans un premier temps, au Centre de Santé auquel famille est affectée. Sur place, il reçoit les premiers soins avant de l’envoyer au Siège de la Mutuelle pour une orientation des médecins conseils. Le Médecin qui le recevra ici va directement établir un billet de transfert pour le CNPP où  le malade sera reçu. Un électroencéphalogramme et une imagerie du cerveau permettent de confirmer la maladie pour une prise en charge. Il sera soumis à un traitement, bien que ce sont des maladies chroniques, ça prend toujours du temps.

 

Comme conseil à prodiguer aux affiliés épileptiques et  Quelles sont les mesures préventives?

C’est tout d’abord la discipline et enfin respecter les prescriptions médicales.

Afin d'éviter toute crise d'épilepsie chez un malade épileptique, le traitement doit être correctement pris, la fatigue doit être évitée, de même que l'alcool et les substances toxiques. Certains métiers ou activités ne sont pas indiqués pour des malades atteints d'épilepsie, et la conduite automobile peut être suspendue.

Parlant des mesures préventives pour l’épilepsie, il faut retourner pendant la période de la grossesse : la femme doit être bien suivie à l’hôpital, lors de l’accouchement, il faut éviter d’entrer en souffrance parce que ce sont ces éléments  qui entrainent les séquelles au niveau du cerveau de l’enfant et qui à la longue peuvent conduire à l’épilepsie. 

 

14 NOVEMBRE JOURNEE MONDIALE DU DIABETE, LA MESP asbl SENSIBILISE SES AFFILIES

La MESP asbl prend en charge le diabète, une maladie non transmissible liée à un dysfonctionnement du pancréas et fait partie des maladies chroniques que la RDC prend aussi en charge dans le cadre de la santé publique. Les enseignants atteints de cette pathologie se rendent régulièrement dans les Formations Sanitaires.

Docteur Coco MOKULAYANGA Médecin conseil à la MESP asbl donne quelques pistes de solution.

Quelle démarche l’enseignant doit-il suivre pour se faire soigner ?  

Un enseignant qui présente certains signes  par exemple : poly-urines, sècheresse des lèvres,  fatigue, augmentation de la soif et de la faim, troubles visuels, impuissance… Il doit se présenter au  Centre de Santé auquel il est affecté pour la prise en charge. Sur place, on fait la Glycémie pour poser le diagnostic : quand le taux est supérieur à 1,26 g/l, on peut parler déjà d’une hyper glycémie et on suspecte un cas de diabète ; ensuite on doit approfondir les analyses avec l’hémoglobine Glyquée qui nous permettront de retracer l’historique du taux du sucre dans le sang.

Il est très important de déterminer le type de diabète : le diabète de type 1 qu’on appelle diabète Maigre, lié à une insuffisance de production d’insuline  où le traitement directe est l’insulinothérapie ;  le diabète de type 2, qu’on appelle diabète gras, résultant d’une mauvaise utilisation des hormones par l’organisme. Ces deux types de diabète sont les principales formes de cette pathologie.

Quels Conseils donnez-vous à l’enseignant diabétique ? 

C’est d’être  beaucoup plus discipliné, la discipline reste le maitre-mot ; il faut  que l’enseignant se rende à l’hôpital régulièrement, qu’il respecte ses rendez-vous, quand il est prise en charge le taux de Glycémie reste stable en ce moment et il y a moins d’implication ou d’effets néfastes sur d’autres organes. 

 

LA MESP asbl TOUJOURS SOLIDE TOTALISE SES 6 ANS D’EXISTENCE

Lancée le Vendredi  11 novembre 2011 à 11 heures  par le Ministre honoraire de L’EPSP Maker MWANGU FAMBA, la Mutuelle de Santé des Enseignants de l'EPSP  totalise et fête ses 6 ans d’existence le samedi 11 novembre 2017.

Ayant pour mission de garantir la prise en charge médicale de ses bénéficiaires en signant des conventions de prestations médicales avec  des  formations sanitaires agréées, cet instrument de stabilité social de l’enseignant congolais se bat pour sa survie  face à des turbulences financières  qui sont dues à l’instabilité du taux d’échange du dollar. Face à ce véritable Casse-tête, le Conseil d’Administration n’avait pas de choix que de limiter le paquet des soins médicaux  toujours pour l’intérêt de l’enseignant.

Pendant 6 ans, le bilan de la MESP asbl est largement positif  avec l’implantation de la structure dans les provinces de l’équateur et du haut Katanga où les affiliés MESP asbl ont massivement adhéré au  projet. Cependant dans la lourde mission d’élargir le champ d’action de la MESP asbl, la structure va s’installer dans les prochains jours dans deux provinces : 1. Province de la TSHOPO à Kisangani et 2. Province du Kasaï à TSHIKAPA. 

Pour rappel, la Mutuelle de Santé des Enseignants de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel « MESP asbl »  est une association sans but lucratif qui regroupe tous les enseignants œuvrant au sein du Ministère de l’EPSP et reconnus sous le régime SECOPE.

 

 

PROCESSUS DE PRISE EN CHARGE DES ENSEIGNANTS PAR LA MESP asbl

      

         

 

A Kinshasa, dans les provinces du Haut Katanga et de Mbandaka, plus de 51.530 enseignants et leurs personnes à charges  accèdent aux soins médicaux grâce à la  Mutuelle de Santé des Enseignants de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel, MESP asbl. Tout commence par l’identification pour avoir la carte de Membre  qui ouvre l’accès aux soins  médicaux dans des Formations Sanitaires conventionnées avec cette Mutuelle.

Une assistance simple et proche de ses affiliés, ce qui a poussé Gérard LESWA, enseignant à l’Institut Lumumba de se procurer sa carte au même titre que ses collègues déjà bénéficiaires des soins à la MESP asbl et il n’a pas hésité de s’exprimer quant à ce.  Gérard se dit  content du soutien  et de la charge que la MESP asbl apporte à ses collègues. Il confirme que cette prise en charge médicale de la MESP asbl l’a beaucoup encouragé à venir retirer sa carte le plus vite possible.                                                                                                                                   

Pour obtenir sa carte,  Gérard LESWA s’est présenté au service d’Assurabilité, service qui octroi la carte et qui ouvre le droit aux soins de santé à l’enseignant et à ses personnes à charge. L’enseignant doit se présenter à l’un des sites d’identification,  sa présence physique est d’une grande importance et d’une obligation. Il doit présenter sa carte de service  qui affirme qu’il est payé par le SECOPE (Service de Contrôle et de Paye des Enseignants), une fois  que la vérification est effectué, l’enseignant doit remplir le formulaire d’adhésion qui consiste à enregistrer ses informations professionnelles et personnelles, et enregistrer ses personnes à charge. Après le remplissage du formulaire, il doit ensuite se présenter auprès de l’agent MESP chargé de l’encodage qui met toutes ces informations physique dans la base de données et peut modifier et corriger les erreurs. L’affilié doit faire directement le choix de son centre de santé auquel il sera affecté pour les soins médicaux. La phase finale est celle de la prise en photo, prélèvement d’empreintes digitales et l’impression de la carte MESP asbl que l’on remet entre les mains de l’enseignant qui peut bénéficier des soins de santé. Pour Gérard LESWA, ce processus d’identification s’est déroulé au site d’identification de la Gombe et il est affecté au Centre de Santé Saint Christophe dans la commune de Ngaliema.

La MESP  asbl est conventionnée avec 74 Formations Médicales pour garantir la prise en charge des soins médicaux de ses affiliés : enseignants et ses personnes à charge.  Dans chaque Centre,  il y a un délégué chargé d’accueillir le malade, de vérifier si l’enseignant est muni de sa carte MESP asbl et peux bénéficier des soins. Il vérifie donc son assurabilité. Si tout est OK, il l’oriente vers la réception pour être pris en charge.

La prise en charge de la MESP asbl est assurée selon la politique nationale en matière des soins de santé primaires en vigueur en RD Congo et selon le circuit de soins ci-après :

·         La première ligne, le centre de santé, prend en charge tout ce qui concerne les consultations prénatale, préscolaire et curative, la petite chirurgie, les accouchements simple, les examens de laboratoire de routine et les médicaments d’usage courant.

·         La deuxième ligne, hôpital de référence, prend en charge les cas que les centres de première ligne ne peuvent pas prendre correctement en charge, la césarienne, la chirurgie moyenne et majeure.

·         La troisième ligne la formation sanitaire spécialisée,   prend en charge les soins qui ne peuvent pas être pris en charge par la deuxième ligne vu leur complexité ou leur gravité. Le passage d’un niveau de prise en charge à un autre nécessite la délivrance d’un billet de transfert venant du médecin traitant et doit être avalisé par un médecin-conseil de la MESP asbl.                                                                                     

         L’enseignant a droit à un meilleur traitement et aux produits pharmaceutiques. L’enseignant en bonne santé est une garantie pour la République Démocratique du Congo. On compte aujourd’hui six ans que l’enseignant au revenue modeste est pris en charge par la MESP asbl et bénéficie de soin de santé de qualité. A Kinshasa nous observons un effectif de 16.577 bénéficiaires, dans la province du Haut Katanga 1.172 ainsi que dans la province de Mbandaka 3.781 personnes reçoivent des soins médicaux.

 

En  Six ans de fonctionnement plus de 21.530 bénéficiaires, 9.085 titulaires et 12.445 personnes  à charge  sont pris à charge par la MESP asbl. La MESP asbl  est un modèle classique que l’on retrouve seul en Afrique central, motif de fierté pour la République Démocratique du Congo. 

 

REUNION STRATEGIQUE DES GESTIONNAIRES DE LA MESP asbl SUR LA GREVE DES MEDECINS DANS LES HOPITAUX PUBLICS

 

Le Président de la Mutuelle de Santé des Enseignants, Guy MAFUTA KABONGO, a  tenu le lundi 28 août 2017 dans la salle des réunions Révérend Père Martin EKWA  au siège de cette institution, une réunion stratégique avec les gestionnaires de différents services pour évaluer  l’impact de la grève  des médecins sur la prise en charge de ses affiliés au sein des formations médicales concernées.

"Gérer  c’est prévoir" dit-on,  pendant plus de deux heures, le PCA Guy MAFUTA et toute son équipe ont scrupuleusement analysé cette grève dans les hôpitaux publics  avant de proposer une piste des solutions bénéfiques aux nombreux affiliés de la MESP asbl. Les hôpitaux publics qui représentent  38 pourcents des formations médicales conventionnées avec la MESP asbl, constituent un partenaire extrêmement important dans la prise en charge médicale de ses affiliés.  

Ainsi des contacts et des descentes sur terrain sont programmés dans quelques hôpitaux publics essentiels pour convaincre leurs responsables de réserver des pavillons spéciaux aux enseignants et à  leurs familles.

Une commission technique a été mise en place pour examiner les possibilités d'orienter leurs affiliés vers les Formations qui ne connaissent pas ce mouvement des grèves. Cette équipe  devra produire un rapport dans les  heures qui suivent.

Ci- dessous, nombre des hôpitaux publics conventionnés avec la MESP asbl :

 

      APPARTENANCE

 

 

CATEGORIE

 

 TOTAL

        ETAT

Centre de Sante

    16

        ETAT

Centre Mère et Enfant

     2

       ETAT

Clinique

     1

       ETAT

Hôpital Général de référence

     5

       ETAT

Ophtalmologie

    1

       ETAT

Neuropsychiatrie

    1

 

 

VIH/SIDA : LES MÉDECINS CONSEILS DE LA MESP ASBL SENSIBILISENT LES ENSEIGNANTS

Les Médecins Conseil de la MESP asbl invitent, dans une interview accordée à la Cellule de Communication de cette Structure le samedi 27 mai 2017, leurs affiliés à la prévention et à la lutte contre le VIH/SIDA.  

La MESP ne prend pas en charge le VIH/SIDA mais intervient dans la prise en charge des maladies opportunistes qui accompagnent le virus, a déclaré  Dr NGANDU, Médecin Coordonnateur des Médecins Conseil de la MESP. Il a estimé qu’il était donc important de sensibiliser les affiliés/MESP à lutter contre ce virus.

Dr Coco MOKULAYANGA, médecin conseil de la MESP, a souligné que leur structure prend en charge le cas de VIH de manière indirecte, elle ne donne pas des ARV, il y a des structures établies, des ONG, qui s’en chargent. Un affilié qui se présente à la MESP est pris en charge  par rapport à ses plaintes mais dès que le diagnostic est posé, qu’il est séropositif, à ce moment  il sera orienté vers ces ONG pour la prise en charge médicamenteuse. Lorsqu’il présente des infections opportunistes, il revient à la  Mutuelle pour être pris en charge. Donc  la prise en charge n’est pas de manière directe par rapport aux médicaments,  mais  de manière indirecte parce qu’elle prend en charge des maladies opportunes.

 

 Pour Dr NGANDU, l’origine du virus immunodéficience humaine est mal connue. Le VIH/SIDA, appelé aussi la pandémie du Siècle, se manifeste dans le corps par  les symptômes, des signes ou des manifestations d’une maladie qui  aident à comprendre et à orienter le diagnostic à partir des plaintes du patient.  Il a cité quelques symptômes du VIH/SIDA :  

- Maux de tête   depuis plus de 30 jours, 

- diarrhées persistantes, 

- fièvres, 

- manifestations dermatologiques, 

- la fatigue, 

- douleurs musculaires et articulaires, 

Le Médecin Coordonnateur des médecins conseil de la MESP affirme que  le liquide très contaminant c’est le liquide vaginal, le virus s’est transmet essentiellement à 95 pourcent par la voie sexuelle. L’autre pourcentage c’est par  l’usage des objets contaminés et par une mère porteuse du virus à son enfant. Il a aussi précisé que pour éviter le VIH, il faut  S’abstenir, utiliser  le préservatif, surtout faire le test de dépistage avant toute relation, pour être sûr de son partenaire. Il a souligné que il n’y a pas des médicaments qui peuvent mettre fin au VIH /SIDA,  les ARV ne tuent  pas le VIH/SIDA mais le combattent juste. Il faut donc éviter d’avoir plusieurs partenaires.

Pour Dr Coco MOKULAYANGA, la MESP asbl a toujours une mission préventive. La prévention c’est aussi Sensibiliser, Conscientiser, Eduquer. La MESP n’a pas encore fait la sensibilisation sur le VIH/SIDA mais s’il y a un projet dans ce sens, il sera la bienvenue », a-t-il conclu.

 

LE COLLECTIF NATIONAL DES ENSEIGNANTS DU CONGO DECERNE LE DIPLOME DE MERITE DE BONNE GOUVERNANCE A LA MESP

Le Collectif National des Enseignants du Congo, par le truchement de son vice-président Monsieur Clément LIWA AKONDE, a décerné le samedi 28 octobre 2017 au siège de la MESP asbl, deux diplômes de mérite aux responsables de cette Structure.

 Le premier est un diplôme de grand mérite décerné au géniteur de la MESP asbl, le Ministre honoraire de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel, MAKER MWANGU FAMBA, pour les efforts consentis dans la mise sur pied de cette structure qui s’avère aujourd’hui comme un instrument de stabilité sociale pour les enseignants de la RDC. Le deuxième, est un diplôme de bonne gouvernance remis au Président du Conseil d’Administration de la MESP asbl, GUY MAFUTA, qui fait preuve d’un dynamisme total. Il a réussi à stabiliser la situation financière de l’organisation après ces 5 ans d’existence malgré l’instabilité du taux d’échanges des dollars. Des statistiques éloquentes pour l’actuel PCA de la MESP asbl qui se bat désormais pour l’implantation de la Mutuelle sur toute l’étendue du territoire national de la RDC: après la ville province de Kinshasa, la province du Haut Katanga, la province de l’Equateur,  très bientôt les  provinces de la  Tshopo à Kisangani et Kasaï Orientale à Tshikapa vont accueillir cette institution. Sur base de toutes ces réalisations en si peu de temps, la gestion de la Mutuelle, le service rendu aux enseignants, le Collectif National des Enseignants n’a pas hésité de remettre un tel diplôme, très symbolique au patron de la MESP asbl.

Le Président du Conseil d'Administration de la MESP asbl GUY MAFUTA a remercié de tout cœur le Collectif des Enseignants pour ce geste.

Il a relevé un fait très important en précisant: « Le diplôme que vous m’avez décerné est  peut-être par accident parce que, c’est un travail collectif qui est fait ici:  le travail que les délégués font sur le terrain, en identifiant, en recevant les enseignants dans les formations sanitaires, donc c’est un diplôme qui devrait être attribué à toute l’équipe MESP asbl, ça aurait été beaucoup plus juste ». Il a ensuite, au nom de tout le personnel de la MESP asbl, remercier ce Collectif  pour la récompense lui accordée. Le Président de la Mutuelle a ensuite déclaré que: «  nous travaillons ensemble dans un climat d’amitié, de fraternité, pour le bien être de l’enseignant congolais ; la situation actuelle est très difficile, mais pour nous c’est un défis, essayons de traverser la rivière ». Il a enfin précisé aux représentants des enseignants que la MESP asbl fournit de gros efforts pour continuer à garantir la prise en charge de leurs soins médicaux  face à la situation difficile qu'elle traverse et  les affiliés  en souffrent aussi avec la réduction du paquet des soins. 

Le Vice-Président du Collectif National des Enseignants a enfin exhorté le personnel de la MESP asbl de bien travailler, d’épauler le PCA afin que le service que doit être rendu à l’enseignant soit satisfaisant et très parfait.

 

 

LA MESP asbl PRESENTE LA NOUVELLE CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS SANITAIRES

 

La Mutuelle de santé des enseignants  de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel  MESP asbl a présenté la nouvelle cartographie que devront suivre les nombreux affiliés de cette structure pour une meilleure orientation des centres hospitaliers dans lesquels ils devront recevoir des soins de santé.

Ce réajustement tombe à point nommé  pour les enseignements quelques jours seulement après que la MESP asbl ait résilié la convention avec cinq formations sanitaires à savoir :

1.     CENTRE DE SANTE DAIPN

2.     CENTRE DE SANTE CBCO KINTAMBO

3.     CENTRE DE SANTE  SAINT LUC DE MIKONDO

4.     CENTRE HOSPITALIER PIERRE FOKOM

5.     CENTRE DE SANTE HAUT COMMANDEMENT

Les services internes de la MESP asbl prennent déjà  toutes les dispositions y relatives  lors des identifications et des transferts des affiliés, ci-dessous la nouvelle Cartographie de la MESP asbl.

                          NOUVELLE CARTOGRAPHIE MESP asbl

FOSA RESILIEE

FOSA DE SUBSTITUTION

CS CBCO KINTAMBO

CS KIMIA

CS HAUT COMMANDEMENT

CS BOYAMBI OU CS KIMIA

CS DAIPN

CS ETONGA

CS PIERRE FOKOM

CS BOBOTO

CH ST LUC MIKONDO

HGR NDJILI

CH KINTAMBO

CH KINKENDA OU CH LUKUNGA

CH PIERRE FOKOM

HGR KINKOLE OU HGR NDJILI

 

 

 

ASSEMBLEE GENERALE DE L'ASSOCIATION INTERNATIONALE DE LA MUTUALITE (AIM) DU 28 au 30 JUIN A ENVERS EN BELGIQUE

                                                            Le Président de la Mutuelle de Santé des Enseignants de l'EPSP, Guy MAFUTA KABONGO, a participé du mercredi 28 juin au vendredi 30 juin 2017 à Envers en Belgique à la 36ième Assemblée Générale de l'Association Internationale de la Mutualité, AIM.

 Plusieurs responsables mutualistes ont pris part à ces assises qui regroupent la crème des mutuelles du monde, Membres de l’AIM. Le Président de la MESP asbl a harangué la foule avec un exposé riche en couleur qui n’a pas laissé indifférent les conférenciers.

 

                              Intervenu le Mercredi 28 Mai 2017, le représentant de la RDC, Guy MAFUTA KABONGO, a focalisé son exposé sur : LA MESP asbl, ENJEUX ET DEFIS DE L’ASSURAN MALADIE OBLIGATOIRE EN RDC. Cette intervention a été subdivisée en trois points majeurs qui sont :

• l'évolution de la MESP asbl dans le contexte congolais;

• Le fonctionnement de la MESP asbl;

• Les défis de la MESP asbl à l’horizon 2020.

 

Le patron de la MESP asbl s’est d’abord focalisé sur le secteur de la santé qui connait un sous financement: de 2011 à 2013 le financement à la santé a varié entre 3,91% et 5%.  La population  prend en charge ses soins de santé: ceci réduit l’accès aux soins de santé de qualité. Du point de vue législation, nous avons une législation lacunaire jusqu’en février 2017 car c’est le 08 février 2017 que la loi organique déterminant les principes fondamentaux de la mutualité a été promulguée, mais avant cela toutes les mutuelles qui voyaient le jour s’établissaient sur la loi relative aux associations sans but lucratif.   

 

Guy MAFUTA a relevé l’inexistence d’une stratégie unique de protection sociale dans la mesure où la question de protection sociale est gérée par plusieurs ministères :

• Ministère du travail et de la prévoyance sociale ; qui est la tutelle des mutuelles

• Ministère des affaires sociales : gère la question des groupes vulnérables pour les services sociaux de base.

• Ministère de la Santé publique : très actif dans la promotion et l’encadrement des mutuelles de santé.

Enfin la MESP asbl, enjeux et défis de l’assurance Maladie obligatoire en RDC était le point de chute de l’exposé du PCA GUY MAFUTA. Les effectifs des enseignants représentent 49% de tous les  fonctionnaires de l’Etat, la MESP asbl a un fichier stable des enseignants bénéficiaires. Les structures de gestion sont conçues et gérées localement, hormis la difficulté de l’instabilité du taux d’échanges de la monnaie locale qui fragilise la situation financière de la MESP asbl, cette structure est également exposée à une grosse utilisation des prestations due aussi à l’absence du ticket moderateur. Vue la situation financière  difficile de l’enseignant, placé un ticket moderateur va empêcher à l’enseignant d’accéder aux soins de santé . En moyenne la MESP asbl a 200.000 épisodes maladies.

 

Il sied de noter que Guy Roland OUEDRAOGO, Chargé de Communication, représente le PASS à cette rencontre et présentera les actions du PASS en Afrique francophone et son implication dans la recherche des solutions dans la mise en place de couverture de soins de  santé pour les populations issues du secteur informel.  

 

LE PCA DE LA MESP asbl INTERPELLE L’ENSEIGNANT A BIEN UTILISER LES SERVICES DE LA MUTUELLE

 

Le  Président du Conseil d’Administration de la MESP asbl a expliqué la situation actuelle de sa structure après ses cinq ans d’existence ce vendredi 19 Mai 2017.

Q1/ Comment se porte la MESP ?

R1/ La MESP se porte bien et fait un effort de tenir le coup malgré la conjoncture de notre pays liée à la dépréciation du franc congolais face au dollar. 

Q2/  Vous avez suivi le 1er ministre dans son discours, il a parlé de l’extension de la MESP dans toutes les provinces de la République Démocratique du Congo ; jusqu’à quel niveau l’Etat congolais s’implique dans votre mutuelle ? 

R2/  Il faut  dire que la Mutuelle de Santé a vu le jour grâce à l’implication  de l’état congolais.  A L’époque l’enseignant qui a éprouvé des difficultés majeures par rapport à la prise en charge médical de sa famille et lui-même. Il a posé ce problème a son employeur qui est l’Etat congolais, et une instruction a été donnée au Ministre pour qu’une structure soit mise en place pour résoudre ce problème. Et, actuellement le gouvernement subventionne à    hauteur de 40 pourcent et l’enseignant cotise à 60 pourcent pour que les soins de santé soient pris de manière très efficiente.

 

Q3/De quoi bénéficie l’enseignant à la MESP ?

R3 / L’enseignant (e) bénéficie des soins de santé de son époux (se) avec ses trois enfants légitimes. La MESP  s’occupe de tout,  mais à cause de la crise nous avons  essayé de recadrer concernant la prise en charge très couteuse de maladies chroniques.

 

Q4/ L’adhésion est-elle automatique lorsqu’on est enseignant ? 

 

R4/ La MESP s’occupe des enseignants du secteur public, payé par Le SECOPE  qui sont  de droit membre de la Mutuelle, ce droit est activé par l’obtention de la carte. Pour avoir la carte il faut se présenter dans l’un de nos sites d’identification avec sa carte de service, d’un numéro matricule, nous avons une base des données qui reprend tous les enseignants payés par l’Etat, et pour les personnes à charge, ils doivent être munis des actes d’Etat civile (actes de naissance pour les enfants et acte de mariage pour le conjoint) .

 

Q4/ Vous n’envisagez pas d’associer les enseignants du secteur privé ?

R4/ C’est une réflexion qui est menée actuellement sur beaucoup des demandes, mais le problème serait au niveau de la cotisation, parce que nous nous limitons au niveau de la source, avec le code privée il sera quand même difficile. Nous sommes en train d’essayer de trouver des solutions.

Q5/ Votre mot de la fin ?

 R5/  Le dernier mot c’est faire appel à l’enseignant, la pérennité des actions de la MESP est fonction aussi de la conscience et du sérieux que l’enseignant lui-même, le consommateur et l’utilisateur  des services, affiche. Il doit être celui qui combat la fraude. La fraude  ne peut pas passer par lui et aussi  éviter la surconsommation des produits de la M.E.S.P. Et aussi encourager d’avantage le gouvernement à améliorer sa subvention, nous espérons que la crise que traverse le pays sera de courte durée.

 

 

NOS EXTENSIONS