Le PCA de la MESP/Asbl en visite dans les formations sanitaires

Dans l’objectif d’évaluer, de voir sur terrain l’effectivité de soins de santé que la Mutuelle de santé accorde à ses affiliés, le Président de la MESP/Asbl, Mr Guy MAFUTA a effectué une descente sur terrain ce 31 juillet dans trois formations sanitaires conventionnées avec cette asbl et deux sites d’identification à Kinshasa. Il était accompagné par Mr Maugust MULUMBA, membre du Conseil d’Administration.

 Le centre de santé Baobab à Ngaba était la première fosa visitée, ensuite le centre hospitalier Mère et Enfant de Ngaba où le cas d’enregistrement de la semaine était de 12 enseignants, enfin l’Hôpital Générale de Référence de MATETE. Le Président de la MESP s’est entretenu avec les affiliés MESP hospitalisés et a visité tous les services de ces trois formations Sanitaires. Il était  question de vérifier si l’enseignant est effectivement reçu avec dignité,s’il a accès aux soins de qualité.

Les impressions et témoignages des enseignants hospitalisés  étaient bons vis-à-vis de cette visite. « Personnellement, je suis très content de ce que la Mutuelle fait, sans la MESP, je serai un homme mort. Je souhaite qu’elle continue sur ce chemin », a dit Mr MALONGA Evariste, patient MESP dans l’hôpital Générale de MATETE.

Après les Formations Médicales, le n° 1 de la MESP et sa délégation ont inspecté les sites d’identification de N’djili et de Lemba. Ici, il était question d’évaluer à mi-parcours le rendement de l’enrôlement des enseignants pour le changement de carte de membre lancé il y a quelque mois. M. Guy MAFUTA a promis à ces affiliés de rendre encore cette opération d’obtention de la carte biométrique beaucoup plus facile.

Le Président de la MESP a constaté sur terrain que l’enseignant est reçu avec dignité et la satisfaction est quand même assez acceptable. La réalité est que, aujourd’hui l’enseignant sait où s’adresser quand il a un problème lié à la santé, sans rien payer.

Mr Guy MAFUTA, Président de la MESP a remercié le gouvernement pour sa subvention et l’enseignant qui cotise aussi pour que la santé ne soit plus une préoccupation pour lui.

NOS EXTENSIONS